Vous et Votre Mac #167

   
 
 
 

 

 
 





Vous et Votre Mac #161

ACTUALITÉS

TRUCS, ASTUCES & SOLUTIONS
Keynote : Offrir à ses diapositives un fond animé. • Photos : créer un diaporama au vol. • TROUVAILLES : CheatSheet (toutes les combinaisons de touches et raccourcis au bout des doigts) et Fermata (Pour fermer son MacBook sans couper…). • TROUVAILLE : DeepL (un nouvel outil pour traduire texte et documents grâce à l’IA). • De FireWire 800 à USB-C. • Système : Renommer ses accessoires Bluetooth. • Pages : Créer un document à deux colonnes avec un contenu différent dans chacune d’elles. • iMovie iOS : ajouter un logo sur une vidéo. • TROUVAILLE : Stack (Une autre manière de naviguer sur le web).

macOS Catalina
• Musique : l’héritage audio d’iTunes
Après la scission d’iTunes en trois applications autonomes livrées avec Catalina, c’est Musique qui prend la relève pour naviguer dans les contenus multimédias et de les jouer.
• Podcasts : écoutez toutes vos émissions
Cette application gère ces fichiers audio particuliers qui sont diffusés par épisodes qui sortent plus ou moins régulièrement.
 Apple TV sur Mac : la nouvelle app pour les vidéos
Apple TV s’impose au carrefour de toutes les sources d’images vidéo.
• Sidecar : l’iPad, un écran de plus pour votre Mac.?C
omment fonctionne cette nouvelle fonction ? Les trois offres matérielles et logicielles concurrentes ne comptent pas jeter le gant, que valent-elles ?

• Apple Arcade : la caverne aux 100 jeux
Apple n’a jamais su sur quel pied danser avec le marché du jeu, mais Apple Arcade est une belle démonstration d’une lente maturation, pour ne pas dire conversion. Arcade offre des jeux variés pour toute la famille, aussi bien sur Mac que sur les appareils iOS ou le boîtier Apple TV !

10 petites astuces pour le Finder

10 réglages intéressants pour bien travailler sur iPad

• Optimiser sécurité et confidentialité sur iOS
Même si iOS n’est pas « ouvert », on peut lui ajouter lui un antivirus, un pare-feu, un VPN, changer ses DNS ou naviguer sur Tor.?Les développeurs doivent parfois faire preuve d’imagination pour contourner les limites imposées par Apple.

• macOS : Les fonctions Parole et Dictée
Apple ne facilite guère les choses car les fonctions Parole et Dictée ont été à plusieurs reprises « déplacées » dans les réglages d’OS X et de macOS. Mais pas la peine de partir en quête d’utilitaires tiers, elles sont là, en sommeil, attendant que vous vouliez bien requérir leurs services. Voici comment les mettre en œuvre…

• Zoom sur les fonctions avancées de Shutter Encoder
Utilitaire d’encodage vidéo et d’analyse gratuit, il se distingue par la profusion des outils, le support de très nombreux formats, la lecture des métadonnées, la conception express d’un DVD ou encore la colorisation d’une séquence vidéo. Partez à la découverte de quelques-unes de ses fonctions « expertes ».

Calibre 3 et 4
Calibre, l'intégré de lecture.
L’application d’Apple, iBooks/Livres, est bien pour gérer quelques livres. Mais si vous êtes un gros lecteur, utilisez Calibre pour centraliser tous vos documents ePub, PDF ou autre format. Même si vous lisez sur un iPad, téléchargez Calibre pour gérer vos livres sur votre Mac !
Calibre, un éditeur epub.
Calibre est un logiciel très puissant qui, en plus de la gestion de vos collections de livres numériques, propose un lecteur de fichiers ePub qui a toutes les fonctions adéquates, et même des outils d’édition.
Calibre 4
Une nouvelle interface de lecture.

PRATIQUES EXPRESS
iMovie X sur Mac : Maîtriser la synchronisation audio vidéo.
Photos pour iOS et iPadOS : Apprendre à bien gérer ses photos sur les appareils.
Numbers pour Mac et iOS : Comment personnaliser les graphiques.
Keynote pour Mac : Créer une infographie animée.

Contenu à télécharger lié au Pratique express Keynote

• Luminar 4 : Le remplacement de ciels et la retouche des visages.

SÉLECTIONS, NOUVELLES APPS & MISES À JOUR
Thunderbird 68 (Client mail multicompte).
Affinity Publisher (Logiciel professionnel de mise en page).
OnePile 2.0 (Imprimante 3D).
Motif pour iPad (Conception de livres de photos sur iOS).
Microsoft NTFS pour macOS (Pilote de gestion des disques NTFS).
File Cards (Gestionnaire de fichiers).






 

Edito du numéro

Est-ce moi qui vieillis plus vite, ou est-ce qu’Apple n’arrête pas de complexifier les choses ? Peu importe finalement, dans les deux perspectives, il n’y a aucun retour envisageable.
Prenons le système de fichiers APFS qu’Apple a lancé sur Mac avec High Sierra, et a progressivement rendu obligatoire. Aujourd’hui, avec Catalina, le disque de démarrage ne saurait être formaté qu’au format APFS. En principe, cela devrait être transparent pour l’utilisateur lambda que je suis, qui n’a nullement l’intention de se plonger dans les entrailles de ce format pour utiliser son Mac, comme il l’a toujours fait. D’ailleurs, Apple n’a toujours pas documenté APFS, et les développeurs « au plus près du disque », ceux qui développent Carbon Copy Cloner ou SuperDuper! par exemple, continuent de « naviguer à vue ». Quand ils tentent des explications, il faut être ingénieur pour comprendre leur propos !
Le format APFS a sans doute des avantages pour Apple et les utilisateurs experts. Sans doute aussi pour Monsieur Tout-le-monde, mais lui n’attend rien d’autre que « ça marche ». Les coulisses ne présentent aucun intérêt pratique. Le compte n’y est pas ! Comment se fait-il que sous iOS, personne n’a de problème ? Et pourquoi tant en ont sur Mac ?
Dans Catalina, Apple a rendu les choses encore plus complexes pour le commun des mortels. Le disque est structuré en un « groupe » de conteneurs, l’un avec les fichiers du système, auquel seule Apple a accès, l’autre contenant le « monde de l’utilisateur ». On est censé ne voir qu’un seul « volume » mais, en de nombreuses circonstances, on voit les deux ; dans Utilitaire de disque, par exemple. Au-delà du peu que j’ai compris, APFS, c’est pour moi un brouillard épais et dangereux.
En pratique, j’ai eu en octobre quelques frayeurs avec ma sauvegarde Carbon Copy dont la restauration sur disque a tourné au cauchemar. Heureusement, j’ai pu extraire de ma Time Machine la plupart des choses importantes. J’ai encore des « trous ». Des applications dans le dossier adéquat qui ne sont plus là en réalité. J’ai d’autres exemples avec d’autres types de fichiers. Même avec la dernière mise à jour de Catalina, des choses bizarres se passent côté fichiers. J’arrive à les ignorer pour l’instant et à travailler, mais une réinstallation totale sera incontournable pour restaurer « la santé mentale » mon Mac, et réduire mon stress quotidien.
Toute bile crachée, à part ce foutu APFS, Catalina me plaît bien. Eh oui ! J’aime l’intégration de la synchro des appareils iOS au Finder ou la nouvelle application Musique. Bernard Le Du