Vous et Votre Mac #167

   
 
 
 

 

 
 


Vous et Votre Mac #20

BOITE A OUTILS
Nos astuces et conseils pour mieux utiliser votre Mac
et Mac OS X. Des livres à lire et des sites à visiter.
Des petits logiciels à découvrir : FunnyPhotographer, iPoste, Dockainer, iShowU, RealBean, NuFile.

ACTUS MAC
• Les MacBook Pro en Core 2 Duo
• Google Docs ou la bureautique selon Google
• Quark Interactive Designer : production Flash !
• Skype 2 nous offre la vidéo Mac-PC
• Firefox en finale 2
• Musique : Mac v.f. propose Amadeus Pro.

PRISES EN MAIN
• Photo : Apple Aperture 1.5
• Cartes télévision : EyeTV Hybrid et Cinergy Hybrid T USB XS
• Orthographe et grammaire : ProLexis et Petit ProLexis UB
• Écriture de scénario : CeltX
• Culture : Encyclopédie Hachette Multimédia Intégrale 2007
• Bureautique : PDFpen Pro 3
• Voix françaises pour Mac OS X : Infovox iVox et VisioVoice
• Aides à l’écriture : Antidote RX
• Tablette graphique Wacom Intuos3 A6 Wide

DOSSIER
Il faudrait être fou pour payer plus cher !

La rédaction de VVMac vous suggère de compléter votre logithèque sans bourse délier grâce à cette sélection de dix-neuf logiciels gratuits. À découvrir ou redécouvrir…

SOLUTIONS
Création graphique : avec Terragen, Bryce, Vue5 Easel, inventez-vous des paysages virtuels !
Vue5 Easel en pratique : paysage avec baobab.
Utilitaires : tirez le meilleur de votre iSight.
Système : plongez dans la vie intime des processus.
Expression 3 : libérez vos talents de portraitiste.
Système : des sauvegardes toujours synchro avec rsync.
Multimédia : sonorisez vos vidéos personnelles.
Typographie : les espaces, quelles drôles de bêtes !
Solutions audio : l’enregistrement numérique, ce n’est pas sorcier !
iTunes 7 : zoom pratique sur trois nouveautés.
Système : une photo ou un logo pour icône.
iPhoto-iWeb : réalisez facilement vos photocasts.
HotPotatoes : votre site Web vaut bien un quiz interatif !





 

Edito du numéro

Le manuel n’est pas un luxe!
Trop de développeurs s’empressent de placer au téléchargement leurs produits à peine achevés, sans aucune documentation. Si cela ne pose pas trop de problèmes pour un petit utilitaire – et encore l’utilisateur Mac moyen risque-t-il de n’en rien tirer –, l’absence de documentation est un handicap sérieux pour un logiciel ambitieux, complexe, riche de centaines de fonctions. C’est le cas d’iCalamus, un nouveau logiciel de PAO 100 % Mac OS X, de prime abord fort prometteur. Plein d’enthousiasme, je voulais vous en faire une prise en main détaillée dans ce numéro. Las, bien que je maîtrise assez bien XPress (je monte moi-même ce magazine) et que je connaisse un peu InDesign, je n’ai pas réussi à aller très loin dans iCalamus, car ce logiciel n’est pas documenté! En aide et sur le site d’iCalamus, on dispose bien d’un guide de référence détaillant de façon lapidaire chaque menu et palette. Désolé messieurs, cela ne saurait être considéré comme une documentation. Dans un manuel d’utilisateur digne de ce nom, les «références» se trouvent en annexes. L’utilisateur qui a déjà une certaine maîtrise s’y réfère lorsqu’il a un doute, un trou de mémoire. Ce n’est pas avec ces références qu’on découvre un logiciel ni qu’on apprend à s’en servir ! J’ai passé moult heures à essayer de refaire quelques pages de VVMac avec iCalamus – plus que n’en passe habituellement un journaliste pour écrire un banc d’essai, croyez moi ! – et je n’y suis pas arrivé. Non parce que les fonctions nécessaires ne sont pas là, simplement parce que les développeurs n’ont pas daigné m’en donner les clés ! Malgré les coups de main de Philippe Bonnaure, émérite traducteur du logiciel et de ses références (mais qui à l’évidence ne sait pas se servir lui-même du logiciel, ce qui en soi n’est pas scandaleux), je me suis retrouvé devant assez d’impasses pour que je jette l’éponge. Pour l’instant, car je ne «lâche pas le morceau ». Les développeurs – même une petite équipe – doivent prendre conscience que la documentation n’est pas un luxe, sa traduction en français non plus. Sans mode d’emploi bien conçu, les logiciels, aussi fantastiques soient-ils, sont inutilisés et le resteront. Je conseille aux concepteurs d’iCalamus de faire une pause dans le développement de nouvelles fonctions et de prendre le temps d’écrire un vrai manuel qui nous permette, à nous utilisateurs, de tirer parti de celles qui existent déjà. À bon entendeur, salut !
Bernard Le Du (bledu@vvmac.com)